Musée de la Mémoire

Informations générales
Établissement Musée de la Mémoire
Activités Lieu de visite
Visite guidée
Adresse allée du Grand Chêne
31120 PORTET-SUR-GARONNE
Haute-Garonne, Occitanie
Site Web http://www.portetgaronne.fr
Informations de contact +33 5 62 20 18 74
museedelamemoire@portetgaronne.fr
Marques Attribuées Marque Tourisme & Handicap — Picto Auditif, Marque Tourisme & Handicap — Picto Mental, Marque Tourisme & Handicap — Picto Moteur, Marque Tourisme & Handicap — Picto Visuel
Marque Tourisme & Handicap — Picto Auditif
Marque Tourisme & Handicap — Picto Mental
Marque Tourisme & Handicap — Picto Moteur
Marque Tourisme & Handicap — Picto Visuel
Description

description en français  Espace culturel et de souvenir de la Ville de Portet sur Garonne, le Musée de la Mémoire a été inauguré le 6 février 2003 en présence de M. Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix. Installé dans un ancien bâtiment du camp du Récébédou, le Musée s’inscrit dans une volonté de transmission d’une histoire. Son ambition, celle d’être un lieu de mémoire, mais aussi un outil de réflexion et de connaissance. A travers cette visée pédagogique, le Musée accueille une exposition permanente, une maquette du camp, et des expositions temporaires afin que chacun puisse se réapproprier un passé partagé par tous. Il permet également la consultation sur place d’un certain nombre d’ouvrages traitant plus particulièrement des camps d’internement. Le Musée comme devoir de mémoire Cité ouvrière à l’origine, le camp du Récébédou fut transformé en centre d’hébergement pour les réfugiés républicains espagnols et les juifs étrangers après les lois anti-juives d’octobre 1940. Sous le gouvernement de Vichy il devient un camp-hôpital. Très vite les conditions de vie se détériorent : insuffisance de nourriture, manque de soins… Trois convois partiront de la gare de Portet-Saint-Simon vers les camps de la mort. Il sera fermé fin septembre 1942 suite à la protestation de Monseigneur Saliège. A la libération, des républicains espagnols rescapés du camp de concentration de Mauthausen s’installent dans une douzaine de baraquements. Cette enclave dans l’ex- camp du Récébédou sera appelée « La Villa Don Quichotte » symbolisant l’exil et l’impossible retour dans l’Espagne franquiste.

Images de l'établissement
Image de présentation de l'établissement Musée de la Mémoire — CULTURE_Musee_png.png

Cliquez sur les photos pour les voir plus détaillées.